L’évaluation de votre capacité d’emprunt

L’évaluation de votre capacité d’emprunt

Dans le cadre d’une demande de prêt personnel, la capacité d’emprunt est liée au taux d’endettement. Pour savoir si l’on a une chance d’obtenir encore un crédit auprès d’un établissement financier, il est préférable de calculer et de simuler sa capacité d’emprunt.

A propos de la capacité d’emprunt

Au moment d’accorder un emprunt, les banques analysent la situation personnelle du débiteur et tiennent compte de plusieurs critères « d’éligibilité » : de la capacité d’emprunt et de remboursement, de son âge et de sa santé, des charges, de ses ressources et de son reste à vivre, etc. Chaque organisme de crédit suit ses règles propres à la politique de l’établissement et peuvent différer d’une banque à une autre. En conséquence, il n’y a pas lieu de se décourager si son dossier de financement est refusé ici, il peut être accepté ailleurs. La méthode utilisée par la plupart des calculettes : le total des charges et des crédits prélevés est à diviser par le total des revenus, salaire net, bénéfices, pensions, loyers, aides et allocs. Les autres facteurs déterminants dans l’étude d’un dossier de financement sont représentés par la solvabilité et la capacité d’emprunt, la stabilité professionnelle, l’apport personnel, l’ancienneté, le reste à vivre, la capacité de remboursement.

Pourquoi calculer le taux d’endettement ?

S’appliquant sur les petits revenus ou revenus élevés, le taux d’endettement est un bon indicateur car certains ménages font d’importantes dépenses.

La plupart des ménages et des particuliers ayant recours au pret personnel en ligne accumulent les crédits, auto, immobilier, à la consommation, crédit revolving, etc. Or, il est important de ne pas perdre de point de vue qu’un crédit se rembourse, sous peine de se retrouver en situation de surendettement. Le montant des mensualités ne doit pas surpasser le quart, soit 33%, des revenus mensuels du prêteur. La méthode de calcul la plus courante pour obtenir sa capacité d’endettement : le montant des mensualités à diviser par le montant des revenus et à multiplier par 100.

Si on se trouve loin en dessous de la barre des 33 %, tant mieux car les chances d’obtenir une réponse favorable à sa demande de crédit sont multipliées.

Capacité de remboursement

Après avoir calculé le taux d’endettement, il est conseillé de simuler la capacité de remboursement. L’emprunt calculé ne devra pas dépasser 20% des revenus annuels, sans tenir compte des impôts. La méthode générale de calcul pour la capacité de remboursement disponible prend en compte les revenus nets à multiplier par 33 % – la charge d’emprunt actuelle. Encore une fois, certains établissements financiers ont leur propre mode de calculs. La simulation de la capacité de remboursement est inhérente à toute demande de crédit. Mais bien entendu, la capacité de remboursement n’est à calculer que pour un nouvel emprunt.

A demi-maux, demi-mesures : les solutions

Comment agir autrement quand le cas où la capacité d’emprunt ou le taux d’endettement obtenu dépasse la normalité ?

Rien n’existe sans solutions, comme un adage le dit si bien. Le microcrédit est spécialement conçu pour ceux qui ont des petits besoins d’argent. C’est peut-être aussi le moment de négocier avec son banquier ou d’assainir sa situation financière. Obtenir un lissage de prêts consiste au remboursement différé ou diminué « lissé » d’un crédit après un autre. Il permet aux débiteurs de souffler un peu ou de mieux gérer leur plan de financement. Le regroupement de crédit fait baisser les charges et les mensualités. Plusieurs instruments de calculs de rachat de crédit sont disponibles en ligne pour savoir si cela vaut vraiment le coup pour vos crédits restants.

Si jamais votre dossier a été refusé, il est possible de retenter de déposer une demande 6 mois après…le temps d’épurer votre passif et de redorer votre crédibilité.

On a sélectionné les meilleures offres




A consulter également
Blog