Refus de crédit immobilier

Refus de crédit immobilier

Vous avez essuyé un refus quant à votre demande prêt immobilier ? Rien n’est perdu, bien au contraire, il est possible d’obtenir un accord de prêt suite à un refus, voici les conseils à suivre.

Refus de prêt immobilier : une étape à surmonter

Un refus n’est pas une fatalité en matière de prêt bancaire, il est possible d’obtenir satisfaction auprès d’un autre organisme. Il faut savoir premièrement que les banques appliquent des politiques commerciales différentes et que certaines vont plutôt miser sur les produits d’épargnes ou des produits de prêt à la consommation mais pas forcément des produits en rapport avec l’achat immobilier, autrement dit le prêt immobilier. A cela s’ajoute souvent le manque de compétences au sein des petites agences bancaires pour l’instruction de prêt immobilier. On retrouve régulièrement le cas de pré-études menées par des conseillers bancaires classiques puis la transmission du dossier à la cellule financement au siège du réseau bancaire. Si le conseiller ne dispose pas des compétences nécessaires pour mener une étude de prêt immobilier, celle ci va probablement se solder par un refus. Les banques ou organismes de crédit ont aussi des conditions de prêt souvent différentes, certains établissements exigent systématiquement un apport, la domiciliation bancaire ou encore la souscription à une assurance emprunteur ou à un placement financier. Les taux varient mais restent bien souvent similaires d’une banque à une autre, c’est essentiellement la notion de faisabilité qui prime, avec notamment des comptes bancaires assainis.

Les solutions au refus de prêt immobilier

Premièrement, il ne faut pas s’arrêter dans ses démarches lorsque l’on reçoit un refus de crédit immobilier, il faut passer outre cette décision et solliciter un organisme concurrent, idéalement une banque et/ou un courtier en prêt immobilier. Les courtiers disposent souvent de solutions multiples et connaissent très bien les conditions et exigences des banques, ils peuvent éclairer l’emprunteur sur les motifs de son refus et leur apporter des solutions via leurs propres offres bancaires. Autrement, certaines banques disposent de filiales bancaires et de produits spécifiques pour des profils atypiques. Lorsqu’il s’agit d’un refus lié à un fichage ou à une capacité d’endettement, il est conseillé de patienter quelques mois avant de réitérer sa demande de prêt, cela permettra d’assainir les comptes et de présenter un profil emprunteur sain, plus soigné. La solution ultime est de rester optimiste et de ne pas hésiter à discuter avec le conseiller bancaire sur la raison du refus car une mauvaise appréciation de la situation de l’emprunteur ou un défaut de jugement peut remettre en cause la faisabilité d’un prêt immobilier. En dernier recours, il est possible de demander un avis d’un autre conseiller afin de confirmer le refus.

On a sélectionné les meilleures offres

Simulation prêt immobilier Simulation prêt consommation
Posted in Blog.